Le Plan d'autoprotection (PAU) du Port de Barcelone est le document qui regroupe les mesures à prendre en cas d'urgence susceptible d'affecter tout ou partie des installations portuaires, qu'elle soit d'origine intérieure ou extérieure. Soulignons que la portée territoriale du plan recouvre la zone terrestre intérieure de l'enceinte du Port de Barcelone et la zone maritime de service portuaire. Les objectifs du PAU sont au nombre de trois : combattre l'origine de la situation d'urgence, en limiter les conséquences sur les personnes, le matériel et l'environnement et, s'agissant d'une installation stratégique, procéder à une remise en service le plus tôt possible.

Le Plan d'autoprotection doit d'ailleurs être envisagé comme un outil de plus pour aider l'Autorité portuaire de Barcelone à mener à bien sa mission en tant que responsable de la gestion des infrastructures et étant donné le besoin d'assurer des services fiables.

La dernière version du PAU a été définitivement adoptée le 31 mai 2017 par le conseil d'administration du Port de Barcelone. Il doit encore être homologué par la Commission de protection civile de Catalogne.

La nouvelle version simplifie la structure du document, améliore l'organisation et l'opérativité dans les situations d'urgence et regroupe les mesures à prendre en cas d'urgence dans un schéma de réponse unique, évolutif et compatible avec le système des plans de protection civile. Cette version révisée est conforme au décret 30/2015 du 3 mars 2015, qui approuve la liste d'activités et de centres tenus d'adopter des mesures d'autoprotection dont elle définit par ailleurs le contenu.

Structure
Le PAU repose essentiellement sur la structure de l'Autorité portuaire, mais partage des responsabilités avec la Capitainerie, conformément à la loi sur les Ports et la Marine marchande, ce qui implique la participation de l'ensemble des centres de coordination existants et les services portuaires du Port.

Concrètement, le Directeur des urgences comprend le Directeur général de l'APB et le Capitaine du Port, conseillés par un cabinet de crise constitué de responsables de l'APB, de représentants des concessionnaires ou navires concernés et de représentants des administrations locales, régionales et nationales. La direction de la Communication fait également partie de cette instance dirigeante, réunie en cas d'urgence au Centre de coordination opérationnelle du Port (CECOPORT).

Subordonné au Directeur des urgences, la figure du Responsable des secours, un rôle partagé par le Responsable de la sécurité industrielle de l'APB et le Coordinateur de la sécurité et des inspections maritimes de la Capitainerie. Il assure la liaison entre le CECOPORT et le responsable sur le terrain, c'est-à-dire le Responsable d'intervention. Le rôle de Responsable d'intervention reviendra généralement au Coordinateur terrestre, mais en cas d'urgence à bord d'un navire, le responsable d'intervention pourra être le Coordinateur maritime. Tous ensemble veillent à assurer une intervention intégrée des différents organismes impliqués, à terre ou en mer.

Le Centre de contrôle de l'APB est le centre de gestion du PAU, mais il est assisté directement par le Centre de coordination des opérations de sauvetage en mer de Barcelone et par la tour de contrôle portuaire, selon leurs compétences respectives.

Déclenchement
Le PAU peut être déclenché à plusieurs niveaux selon la gravité et l'ampleur de la situation : ALERTE (niveau 0), URGENCE CONCESSION (niveau 1), URGENCE SECTEUR (niveau 2), URGENCE GÉNÉRALE (niveau 3).

Le PAU est déclenché par défaut au niveau 0 (Alerte) dès qu'une alerte est reçue. À partir des informations dont il dispose, le Centre de contrôle alerte les services de secours portuaires et signale la situation aux Responsables des secours terrestres et maritimes, qui décident d'un commun accord du niveau de déclenchement du plan. Ce niveau est alors transmis aux autorités et aux organismes nécessaires et les moyens nécessaires aux secours sont mobilisés par les différents centres de coordination, selon le niveau d'urgence.

Intégration avec les plans subordonnés
Le PAU du Port de Barcelone doit respecter, tout en les intégrant, les plans d'autoprotection et les mesures d'urgence des différentes activités qui y sont implantées. À cet égard, le PAU prévoit qu'en cas d'urgence intérieure, les concessions doivent lancer l'alerte en composant le 080 (Barcelone) ou le 112 (El Prat) selon leur emplacement et doivent dans tous les cas avertir le Centre de contrôle de l'APB. En cas d'urgence extérieure, ce centre, avec l'appui du Centre de sauvetage en mer et de la tour de contrôle portuaire, transmettra l'alerte à l'ensemble des concessions et embarcations susceptibles d'être concernées.

Sur le terrain, les responsables et les équipes de secours des concessions concernées devront travailler en coordination avec les responsables du PAU du Port de Barcelone.

Intégration avec les plans généraux
Le PAU du Port de Barcelone doit être vu comme un maillon de plus dans la chaîne des plans d'urgence. Au-dessus du PAU du Port, on trouve les plans de protection civile municipaux de Barcelone (via les différents plans municipaux d'action d'urgence – ou PAEM) et du Prat de Llobregat dans leur domaine de compétence, et les plans de protection civile du gouvernement catalan (Generalitat). Parmi ces plans, les plus directement liés aux activités portuaires sont le CAMCAT, le PLASEQCAT et le TRANSCAT, sans oublier les plans liés aux phénomènes naturels et le PROCICAT.

L'intégration avec les plans municipaux et régionaux de protection civile intervient à deux niveaux de décision : le Directeur des urgences du PAU du Port, en coordination avec les responsables municipaux et régionaux, et le Centre de commandement avancé (CCA), où les responsables du Groupe d'intervention du plan municipal ou régional assumeront la responsabilité des interventions dans le domaine des Opérations, et seront hiérarchiquement supérieurs aux responsables du PAU, eux-aussi présents au CCA.

Enfin, la direction de la Communication du PAU du Port devra également travailler en coordination avec le cabinet d'information des plans de protection civile, ainsi qu'avec les responsables de la communication des concessions ou sociétés touchées.

Intégration avec d'autres plans portuaires
Dans le Port de Barcelone, d'autres plans d'urgence ou d'intervention portuaires cohabitent avec le PAU, notamment le Plan de sûreté portuaire pour les questions relevant de la police et le PIM pour les questions de pollution maritime. En cas d'urgence policière, le PAU doit s'adapter aux consignes et aux besoins du plus haut responsable de la police. En revanche, en cas de pollution maritime liée à une situation d'urgence, le PAU s'appliquera en fonction des caractéristiques de ladite situation.

Accès à la zone restreinte