Nouvelles



Le Port de Barcelona va investir 110 millions d'euros dans le projet Nexigen pour améliorer la qualité de l'air
L'objectif est qu'en 2030 tous les points d'amarrage des bateaux de croisière, le quai Prat et les terminaux de ferry du bassin de Sant Bertran et du quai Costa soient électrifiés, ce qui permettra l'élimination de 66.000 tonnes de CO2 et de 1.234 tonnes de NOx émises par l'activité portuaire. A long terme, l'électrification des quais du Port de Barcelona sera un élément clé pour atteindre l'objectif de port climatiquement neutre en 2050. L'électrification des quais est un processus complexe qui nécessite un certain temps à développer. 240 kilomètres de câble et 20,5 kilomètres de canalisations seront installés pour connecter les terminaux.
Damià Calvet, Président du Port de Barcelona: "Clôturer l'année 2021 avec un cash flow de 83 M€ nous permet de continuer à développer notre agenda stratégique"
Le Port de Barcelona a clôturé 2021 avec un chiffre d'afffaires de 151 millions d'euros, en hausse de 9% par rapport à 2020. En ce qui concerne les trafics, le bilan de l'année est positif si l'on prend en compte que le trafic total du Port a atteint 66,4 millions de tonnes, soit une croissance de 11,8%. Le trafic de conteneurs a battu des records en 2021, à 3,5 millions de TEU et une croissance de 19,3%. Si l'on compare avec l'an 2019, ce volumen reste en hausse de 6,2%. En ce qui concerne le trafic ro-ro, 397.000 UTIS ont été traitées en 2021, en augmentation de 14,3% par rapport à 2020.
3,2 millions d'EVP manutentionnés au port de Barcelone à fin novembre, soit plus 21,6 % par rapport à l'année précédente

Le trafic total de marchandises du Port de Barcelone au cours des onze premiers mois de l'année a augmenté de 13,9% par rapport à la même période en 2020, avec un total de 60,9 millions de tonnes de marchandises. Un niveau supérieur au niveau prépandémique pour les conteneurs, avec une croissance de 4,8 % par rapport à l'année 2019. Au cours des onze premiers mois de l'année, le port a enregistré plus de 4 millions de tonnes de vracs solides, en augmentation de 10,9 %. Le sel, qui a explosé à 437 %, et la potasse (+21,8 %) ont été les produits les plus contributeurs.