Nouvelles



Une vingtaine d'entreprises françaises visite le Port de Barcelona

Des représentants d'une vingtaine d'entreprises française ont visité le Port de Barcelona début juin pour découvrir in situ ses installations et son plan stratégique. La délégation française était accompagnée par Claire Perez et Nathalie Thomas, les représentantes du Port de Barcelona en France, ainsi que Lluís Paris, chef de la division Automobiles, Ro-Ro, SSS & vrac. Une partie des entreprises de la délégation française, membres du Propeller Club de Lyon et de l'association TLF - Transport & Logistique de France, a profité du déplacement pour se rendre au Salon International de la Logistique (SIL) de Barcelone, dont l'édition 2022 a clôturé le 2 juin.

Le Port de Barcelone présente ses services intermodaux au medFEL
La délégation est formée cette année par le chef du département Automobile, RoRo, SSS & Bulk du Port de Barcelone, Lluís París; le SSS & Bulk Manager, Javier Méndez; et la représentante du Port en France, Nathalie Thomas. Le Port de Barcelone participe pour la onzième année consécutive à ce salon afin de promouvoir son offre complète de connectivité, d'infrastructures et de services spécialisés dans les produits frais auprès des importateurs / exportateurs et des opérateurs logistiques du secteur des fruits et légumes, qui le placent comme le principal hub euro-méditerranéen pour les trafics sous température dirigée.
Le Port de Barcelona va investir 110 millions d'euros dans le projet Nexigen pour améliorer la qualité de l'air
L'objectif est qu'en 2030 tous les points d'amarrage des bateaux de croisière, le quai Prat et les terminaux de ferry du bassin de Sant Bertran et du quai Costa soient électrifiés, ce qui permettra l'élimination de 66.000 tonnes de CO2 et de 1.234 tonnes de NOx émises par l'activité portuaire. A long terme, l'électrification des quais du Port de Barcelona sera un élément clé pour atteindre l'objectif de port climatiquement neutre en 2050. L'électrification des quais est un processus complexe qui nécessite un certain temps à développer. 240 kilomètres de câble et 20,5 kilomètres de canalisations seront installés pour connecter les terminaux.