1978-1980



Le port autonome

Le ministère des Travaux publics concède l’autonomie portuaire à Bilbao, Barcelone, Valence et Huelva. Le Port acquiert ainsi une nouvelle dénomination et devient le Port autonome de Barcelone, représenté par un Conseil d’administration qui remplace l’Assemblée des travaux. Par conséquent, le Port continue d’être une entité publique, mais pouvant agir sous le régime de l’entreprise commerciale, sous un régime de droit privé.